contact@ars-combat.fr
Liens

Actualités

Communiqué du 29 mai 2016

Jusqu’au bout !

Le mouvement contre la loi Travail doit s’amplifier.

Nous ne pouvons pas laisser les mains libres aux représentants directs des intérêts de la Finance et des oligarchies bourgeoises.

Oui, les manifestations et la dynamique de grève engagée dans les raffineries et dans les transports ne fait pas flancher le gouvernement. Nous continuerons donc l’effort !

Pour Manuel Valls,  «sa responsabilité, c’est d’aller jusqu’au bout », nous annonçait-il samedi dernier dans Le Parisien.

Et notre responsabilité ?

C’est d’aller jusqu’au bout pareillement ! Contre la loi Travail, pour faire retirer cette loi, sans condition !

Pas de négociation possible, pas de donnant-donnant possible sur la base de ce texte qui est dicté par le patronat pour casser tous les droits ouvriers.

Ce n’est pas en augmentant le temps de travail que nous allons sauvegarder ou créer des emplois !

Pour créer des emplois, il faut baisser le temps de travail avec toutes les embauches correspondantes !

Ce n’est pas en baissant nos salaires que nous allons doper la croissance économique au profit des salariés ou encourager les investissements vers les services et biens de consommation à la population !

Pour que les besoins du peuple soient satisfaits, il faut augmenter les salaires et faire les choix industriels, de formation et de répartition de la main-d’œuvre qui permettent de produire en fonction de la demande.

Aujourd’hui, la demande est prisonnière du marché capitaliste, c’est à dire des rapports d’exploitation qui la conditionne. Le patronat réduit la demande solvable du salariat en cherchant à baisser les salaires,  puis chaque entreprise corrige ses investissements en fonction de la baisse des capacités d’achat de la population.

C’est ainsi que le chômage augmente alors que le taux d’utilisation des machines, moyens de transport et infrastructures baisse, et qu’une majorité du peuple voit ses conditions de vie se dégrader !

Voilà toute la logique débile de l’économie capitaliste !

Pourquoi accepter cette logique ?

Nous ne pouvons l’accepter ! Cette logique heurte tout le sens du progrès social et humain !

Dans une économie orientée vers la satisfaction des besoins humains, la minorité capitaliste ne pourrait faire travailler autrui pour ses propres fins d’accumulation, elle ne pourrait spéculer sur cette pénurie organisée pour soumettre toujours plus serré la masse salariée.

Nous voulons détruire cette économie capitaliste ! Nous voulons détruire les rapports de classe ! Nous voulons l’égalité sociale ! Nous voulons la maîtrise collective et sociale de nos modes de production pour satisfaire les besoins individuels que la société est propre à satisfaire.

Nous voulons le retrait immédiat de cette loi Travail !

Nous allons continuer la mobilisation ! Il faut élargir la mobilisation toujours plus ! Engager dans la grève les salariés de nouveaux secteurs, de nouvelles entreprises ! Il faut massifier le mouvement gréviste et les manifestations !

Il faut engager la lutte contre ce gouvernement Valls et en même temps contre nos employeurs directs qui méprisent nos personnes, notre vie de famille, nos aspirations, notre santé, l’intérêt des consommateurs.

Chaque journée d’action nationale doit être l’occasion de nouvelles mobilisations à l’échelle de l’entreprise et de chaque groupe d’entreprises pour gagner des embauches et une baisse du temps de travail, des augmentations de salaire, une gestion autonome du travail, par les travailleurs, une maîtrise des choix de production.

Chaque journée d’action nationale doit être l’occasion de défier l’Autorité patronale en faisant nos assemblées de salariés dans le but de nous fédérer, par filières, branches d’activité et grands secteurs économiques, et afin de prendre tout pouvoir de gestion dans la production et le travail.

Informations
Préparons la journée d’action du 15 septembre !En direction des forces de l'ordre !Préparons les nouveaux points forts des 23 et 28 juin !Jusqu’au bout !
Vidéos
Toutes les vidéos
Liens
Retrouve l'ARS sur facebook
Pour un front révolutionnaire
Archive Internet des marxistes