contact@ars-combat.fr
Liens

Actualités

Communiqué du 23 mai 2016

En grève le 26 mai !

Ce n’est pas le premier jour de mobilisation, ce n’est pas le dernier !

Jeudi prochain, il faut s’engager plus nombreux dans le mouvement de grève et de manifestation, de blocage des axes routiers et des transports, des marchandises et de la production !

Le gouvernement a encore radicalisé sa loi. Il liquide le CDI et toutes les protections légales contre les licenciements abusifs. 

C’est exactement ce que cette nouvelle loi affirme quand elle dit que les entreprises pourront motiver un licenciement économique sur la base d’un à quatre trimestres de baisse du chiffre d’affaire ou de baisse des commandes, selon la taille de l’entreprise.

Le patronat pourra déguiser tous les licenciements abusifs et réprimer l’action syndicale sans plus aucune retenue. Les employeurs sortiront à chaque coup leurs comptes bidouillés de leurs comptables soumis pour expliquer une baisse d’activité.

Avec la loi Travail, la sécurité de l’emploi n’existe plus. C’est la précarité, c’est la paupérisation de la classe ouvrière.  Avec la classe ouvrière paupérisée, toutes les couches salariées, toutes les couches du peuple seront précarisées.

La pression augmentera sur les cadres. C’est les vases communicants. Le malheur des uns fera accroître le malheur sur les couches qui jusqu’alors étaient relativement épargnés par les fureurs patronales.

Les seuls à tirer leur épingle du jeu de la logique que veut exacerber la loi Travail, c’est la Finance, les capitalistes, les propriétaires du Capital qui vivent de leurs rentes et du travail du prolétaire.

Les fonctionnaires ne sont pas à l’abri. Ils doivent entrer en lutte. Leur emploi n’est pas mieux protégé d’un prochain décret gouvernemental !

À tous ! Nous ne vivons pas en vase clos. Le malheur qui frappe nos collègues d’à côté, il se retourne contre nous plus vite qu’on ne le croit.

Le tort fait à un seul est un tort fait à tous !

Si les accords d’entreprise permettront de déroger aux accords de branche, ne dites pas, dans mon entreprise, nous savons y faire et nous ne craignons rien !

Si les accords les plus pourris sont signés dans certaines entreprises d’une branche, ce sont ces entreprises qui feront référence. La concurrence s’accroîtra et s’imposera aux autres entreprises. Déjà dans le bâtiment ou les transports, comment lutter face à des entreprises qui embauchent la main d’œuvre étrangère et sous payée ?

Avec la loi Travail, notre situation devient semblable à celle des immigrés irréguliers. Leurs conditions s’imposent à tous.

Maintenant, en avant !

Les dockers, les camionneurs des raffineries savent bloquer. Il faut suivre leur exemple. Ils sont partis en reconductible dans les raffineries. Ils ne doivent pas rester isolés.

Grève, grève, grève !

Le gouvernement menace de faire appel aux forces de l’ordre pour débloquer !

Qu’ils commandent encore !

Prenons les dispositions pour neutraliser les attaques de la police ! Nous aussi nous pouvons nous casquer, nous munir de matraques, et lancer des grenades !

Grève dans les forces de l’ordre ! Les armes doivent servir au peuple.

Le gouvernement impose ses lois par décret. Nous avons une dictature. Elle est au service du patronat qui s’enrichit en nous menant à la ruine.

La réponse de la communauté salariée face au pouvoir de dictature doit être à la hauteur. Ou bien rien a changé depuis l’époque des rois de droit divin. Le Capital tient lieu d’inspiration pour Valls et son gouvernement.

Le Capital doit-il tenir lieu de nouvel opium pour le peuple ?

Nous prendrons nos inspirations des révolutions précédentes qui ont détruit les vieilles idoles.

Il faut détruire la logique capitaliste. Il faut détruire l’idéologie du Capital. Il faut détruire l’Autorité patronale dans chacune de nos entreprises. Il faut détruire l’Autorité des élus et de leurs partis financés avec l’argent de la bourgeoisie.

Multiplions toutes les actions possibles ! Multiplions les comités d’action, les piquets de grève  et les groupes de défense ! Faisons monter la sauce, ce n’est pas fini !

Il faut des actions courageuses capables de dégripper les raisonnements et les sentiments de classe.

Informations
Préparons la journée d’action du 15 septembre !En direction des forces de l'ordre !Préparons les nouveaux points forts des 23 et 28 juin !Jusqu’au bout !
Vidéos
Toutes les vidéos
Liens
Retrouve l'ARS sur facebook
Pour un front révolutionnaire
Archive Internet des marxistes